X Patientez Un peu de patience, le festival se prépare...

Le contenu de cette page sera bientôt disponible !

FERMER
Master Class

Animées par Stéphane Lerouge, les master-class sont conçues comme des séances de réflexion et de vulgarisation, à destination du grand public. Extraits à l’appui, elles permettent aux compositeurs et cinéastes invités de montrer comment un film s’écrit aussi par sa musique.


CHRISTIAN CARION et LAURENT PEREZ DEL MAR racontent la musique de “Mon garçon”
> Mardi 7 novembre à 18h30 au Gulf Stream
Découvert avec “Une hirondelle a fait le printemps” et “Joyeux Noël”, le cinéaste Christian Carion a collaboré avec des compositeurs comme Philippe Rombi, Ennio Morricone... et sur son dernier long-métrage, “Mon garcon”, avec Laurent Perez Del Mar, talent du nouveau monde, notamment révélé par les films d’animation “Zarafa, Pourquoi j’ai (pas) mangé mon père” et “La Tortue rouge”, dont la partition a été récompensée au Festival du Cinéma et Musique de Film de La Baule en 2016. Ensemble, ils nous diront comment, sur “Mon garcon”, ils se sont aventurés en terre inconnue : un thriller tranchant et hivernal, tourné en six jours, avec un acteur principal (Guillaume Canet) qui découvrait les péripéties du scénario au fur et à mesure, face à la caméra. Une expérience libre et radicale, où la musique sert de bascule vers un monde de ténèbres et d’abstraction.


ERIC DEMARSAN et REMY GRUMBACH : Melville et la musique
> Vendredi 10 novembre à 18h au Gulf Stream
Esthète du film noir à la française, Jean-Pierre Melville aurait eu cent ans cette année. Son rapport à la musique était passionnel et complexe, y compris pour ses propres films. Cette rencontre à deux voix réunira Rémy Grumbach, réalisateur de télévision et neveu de Melville. Et Eric Demarsan, arrangeur sur “Le Samouraï”, compositeur de “L’Armée des ombres” et du “Cercle rouge”, qui nous racontera comment il est parvenu à apprivoiser le mandarin de la rue Jenner. Et de quelle façon, trente ans plus tard, ce doublé melvillien déclenchera pour lui des collaborations avec des cinéastes du nouveau monde, Guillaume Nicloux ou Hervé Hadmar.

VLADIMIR COSMA : 50 ans de musique pour l’image
> Dimanche 12 novembre à 16h30 au Gulf Stream
Le lendemain de son concert au Palais des congrès Atlantia, Vladimir Cosma évoquera sa démarche novatrice, comment il a réinventé l’esthétique musicale de la comédie à la française, comment il est parvenu à trouver sa voie et imposer sa voix au gré des films d’Yves Robert, Gérard Oury ou Claude Zidi. Comment enfin son écriture est devenue indissociable du personnage de Pierre Richard. Ou de Louis de Funès, qui lui écrira à la sortie des “Aventures de Rabbi Jacob” : « Votre musique est un chef d’oeuvre, qui vous amène les larmes. Merci pour le coeur que vous avez mis dedans. »