Edition 2019 - Festival du Cinéma & Musique de Film de La Baule

Films en compétition

J'ai perdu mon corps

Réalisé par Jérémy Clapin
Musique de Dan Levy

Première (film en compétition), le Jeudi 7 novembre à 10h, au Cinéma Le Gulf Stream

Date de sortie6 novembre 2019
Genre(s)Animation
Nationalité(s)France
Durée1h21
Scénario
  • Clapin Jérémy
  • Laurant Guillaume
Montage
  • Massoubre Benjamin
Production
  • du Pontavice Marc
  • Xilam Animation
Distribution
  • Rezo Films
  • Du Bois Victoire
  • d’Assumçao Patrick
Interprétation
  • Faris Hakim

Synopsis

A Paris, Naoufel tombe amoureux de Gabrielle. Un peu plus loin dans la ville , une main coupée s’échappe d’un labo, bien décidée à retrouver son corps. S’engage alors une cavale vertigineuse à travers la ville, semée d’embûches, et des souvenirs de sa vie jusqu’au terrible accident. Naoufel, la main, Gabrielle, tous trois retrouveront, d’une façon poétique et inattendue, le fil de leur histoire...

Jérémy CLAPIN (réalisateur)

Jérémy Clapin débute sa carrière comme graphiste et illustrateur pour la presse et l’édition. Il travaille ensuite dans la publicité et réalise plusieurs court-métrages. Son court-métrage Skhizein rencontre un succès inédit et se voit décerner plus de 90 prix en festivals. En 2011, il réalise son troisième court-métrage Palmipedarium primé dans de nombreux festivals. Son premier long métrage J’ai perdu mon corps est sélectionné à la 58e Semaine de la Critique.

Dan LEVY (compositeur)

Dan Levy est un auteur-compositeur-interprète multi-instrumentiste de musique français. D’abord connu comme compositeur de musique de films, il se fait connaitre d’un public plus large à partir de 2006 en fondant le groupe The Dø, avec Olivia Merilahti, elle-même auteure-compositrice-interprète. Parmi ses musiques de films les plus marquantes on peut citer : L’Empire des loups de Chris Nahon (2005), Camping sauvage de Christophe Ali et Nicolas Bonilauri (2005), The Passenger de François Rotger (2005, primée au Festival international du film d’Aubagne et au Festival Premier Plan d’Angers), J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin (2019).

La nuit venue

Réalisé par Frédéric Farrucci
Musique de Rone

Avant-Première (film en compétition), le vendredi 8 novembre à 10h au cinéma le Gulf Stream

Date de sortie2020
Genre(s)Dramatique
Nationalité(s)France
Durée1h30
Scénario
  • Charbit Benjamin
  • Farrucci Frédéric
  • Joubert Nicolas
Image
  • Parouty Antoine
Montage
  • Van de Moortel Mathilde
Production
  • Chapdaniel Céline
  • Jassem Diane
Distribution
  • Jour2fête
Interprétation
  • Huo Guang
  • Jordana Camélia

Synopsis

Paris, 2018. Jin, jeune immigré sans papiers, conduit chaque nuit un VTC pour le compte de la mafia chinoise. Ses courses sont rythmées par une électro sophistiquée, vestige de son passé de DJ à Pékin. Une nuit, Noémie, call-girl envoûtante, monte à bord de son taxi. Intriguée par le mutisme et l’aura de Jin, transportée par sa musique, elle décide d’en faire son chauffeur attitré. Au fil des courses nocturnes, l’histoire d’amour qui se noue entre eux pousse Jin à enfreindre les règles du milieu.

Frédéric FARRUCCI (réalisateur)

Il débute en réalisant L’Offre et la Demande (2007), Suis-je le Gardien de mon Frère (2012) et Sisu (2015), trois courts métrages qui le font connaître. Il réalise encore un quatrième court métrage, Entre les Lignes. Il a également réalisé plusieurs documentaires, dont Un Mohican et Un jour comme un autre en 2017. La nuit venue est son premier long métrage de fiction.

Rone (compositeur)

Compositeur et musicien majeur de la scène électro française, il a composé notamment la bande son des films de Vladimir Mavounia Kouka : La Femme à cordes en 2010, puis La Bête en 2014 et I want Pluto to be a planet again en 2016. Il compose également la bande originale de la première fiction française en réalité virtuelle : I, Philip. En 2015 Rone sort, juste avant Björk, le clip Quitter La Ville. Ce premier clip en réalité virtuelle fait de lui un pionnier dans ce domaine.

La belle époque

Réalisé par Nicolas Bedos
Musique de Anne-Sophie Versnaeyen

Première, projection le Vendredi 8 à 20h, au Cinéma Le Gulf Stream

Date de sortie6 novembre 2019
Genre(s)Comédie, Dramatique, Romance
Nationalité(s)France
Durée1h55
Scénario
  • Bedos Nicolas
Image
  • Bolduc Nicolas
Montage
  • Danché Anny
  • Vassault Florent
Production
  • Kraus François
  • Pineau-Valencienne Denis
  • (Les Films du Kiosque)
Distribution
  • Pathé / Orange Studio
Interprétation
  • Auteuil Daniel
  • Canet Guillaume
  • Tillier Doria
  • Ardant Fanny
  • Podalydès Denis
  • Arditi Pierre
  • Cohen Michaël

Synopsis

Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour...

Nicolas Bedos (réalisateur, scénariste, compositeur)

Ses premiers scénarios, il les écrits pour la télévision (Ni reprise, ni échangée en 2010). C’est à l’occasion du film à sketches Les Infidèles (2012) que le travail de scénariste de Nicolas Bedos est porté pour la première fois sur grand écran. La même année, l’auteur passe de l’autre côté de la caméra dans L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder, puis dans Populaire, de Regis Roinsard. Nicolas Bedos est en tête d’affiche de films (qu’il scénarise) souvent centrés sur la relation amoureuse, comme Amour & turbulences (2013) et Monsieur & Madame Adelman (2017) qui marque ses premiers pas en tant que metteur en scène. Entre les deux, l’acteur campe un personnage de bobo parisien dans L’Invitation de Michaël Cohen. En 2019 il réalise La Belle époque, son second long métrage en tant que réalisateur. Un film dont il signe également le scénario et la musique.

Anne-Sophie Versnaeyen (compositrice)

Elle débute sa carrière en orchestrant des musiques de films pour différents compositeurs : Alexandre Desplat (Marius, Tales of Tales, De Rouille et d’Os), Jerôme Rebotier (Un illustre Inconnu, Sahara), Philippe Rombi (La nouvelle guerre des boutons)... Depuis 2009, elle collabore régulièrement avec Armand Amar pour des compositions de musiques additionnelles, arrangements et orchestrations. Elle a signé notamment plusieurs musiques additionnelles pour les films de Nicolas Vanier, L’Ecole Buissonnière, de Christian Duguay, Un sac de billes, de Gilles de Maistre, Mia et le lion blanc ou encore Radu Mihaileanu, L’Histoire de l’amour. En 2011, elle signe son premier long métrage Requiem pour une tueuse, de Jerôme Le gris avec Mélanie Laurent et Clovis Cornillac. Michèle Ray-Gavras, lui confie en 2016 la composition du film A mon âge je me cache encore pour fumer, de Rayhana.

Tu mérites un amour

Réalisé par Hafsia Herzi
Musique de Nousdeuxtheband

Projection (film en compétition), le vendredi 8 novembre à 14h au cinéma le Gulf Stream, en présence de Hafsia Herzi

Date de sortie11 septembre 2019
Genre(s)Romance, Comédie, Dramatique
Nationalité(s)France
Durée1h39
Scénario
  • Herzi Hafsia
Image
  • Attard Jérémie
Montage
  • Wayolle William
Production
  • Herzi Hafsia
  • Merkt Michel
  • Les Films de la Bonne Mère
Distribution
  • Rezo Films
Interprétation
  • Herzi Hafsia
  • Bouzyani Djanis
  • Laheurte Jérémie
  • Bajon Anthony

Synopsis

Suite à l’infidélité de Rémi, Lila qui l’aimait plus que tout vit difficilement la rupture. Un jour, il lui annonce qu’il part seul en Bolivie pour se retrouver face à lui-même et essayer de comprendre ses erreurs. Là-bas, il lui laisse entendre que leur histoire n’est pas finie… Entre discussions, réconforts et encouragement à la folie amoureuse, Lila s’égare...

Hafsia Herzi (réalisatrice)

Révélée en 2007 par La Graine et le mulet d’Abdellatif Kechiche, Hafsia Herzi fait ses premiers pas au cinéma en tant qu’actrice. Elle obtient pour ce rôle le prix Marcello Mastroianni à la Mostra de Venise, le César du meilleur espoir féminin en 2008 ainsi que de nombreux prix d’interprétations dans le monde entier. Depuis, on a pu vu la voir à l’écran, dans une cinquantaine de longs métrages, courts métrages et téléfilms. En 2010 elle réalise Le Rodba, son premier court métrage.

Tu mérites un amour, son premier long métrage totalement auto-produit, est sélectionné à la 58e Semaine de la Critique.

Nousdeuxtheband (compositeur)

Nousdeuxtheband a déjà à son actif les musiques de nombreux films : Un amour de femme de Sylvie Verheyde avec Raphaella Anderson, Hélène Filières, Antony Delon, Sang froid de Sylvie Verheyde avec Benjamin Biolay et Laura Smet, Stella de Sylvie Verheyde avec Karole Rocher, Benjamin Biolay, Guillaume Depardieu (en Sélection spéciale au Festival de Venise 2008). Papa was NOT a Rolling Stone de S.Ohayon avec Doria Achour, Aure Atika et Marc Lavoine, Confession d’un enfant du siècle de Sylvie Verheyde avec Pete Doherty et Charlotte Gainsbourg (en Sélection officielle «Un certain regard», Festival de Cannes 2012). Sex doll de Sylvie Verheyde avec Hafzia Herzi, Ash Stymest, Karole Rocher et plus récemment Tu mérites un amour, le premier long métrage de et avec Hafzia Herzi, Djanis Bouzyani et Jeremie Laheurte.

La dernière vie de Simon

Réalisé par Léo Karmann
Musique de Erwann Chandon

Avant-Première (film en compétition), le Samedi 9 novembre à 15h30, au cinéma le Gulf Stream, en présence de l’équipe du film

Genre(s)Fantastique
Nationalité(s)France
Durée1h43
Scénario
  • Karmann Léo
  • B.Karine Sabrina
Image
  • Poupard Julien
Montage
  • Olivier
  • Michaut-Alchourroun
Production
  • Geko Films
Distribution
  • Jour2fête
Interprétation
  • Voisin Benjamin
  • Karmann Martin
  • Claris Camille

Synopsis

Simon a 8 ans et est orphelin. Il ne rêve que d’une chose : trouver une famille. Or Simon a un pouvoir secret : il est capable de prendre l’apparence de chaque personne qu’il a déjà touchée… Qui seriez-vous si vous pouviez vous transformer ?

Léo KARMANN (réalisateur)

Fraîchement sorti d’une école de cinéma, Léo a tout de suite commencé à travailler sur les plateaux en tant qu’assistant-réalisateur. Sa première expérience de tournage a été sur la série Pigalle, la nuit pour Canal+. Puis il a collaboré, toujours en tant qu’assistant-réalisateur, sur les séries Main courante, Jo et Clem. En tant que réalisateur, on lui doit les courts-métrages Delayed (2010) et Jumble Up (2015). Il a également collaboré en tant que réalisateur sur la série Loulou. La dernière vie de Simon est son premier long métrage.

Erwann CHANDON (compositeur)

Après l’obtention d’un Master en musicologie (Master pro Musique Appliquée Aux Arts Visuels), il suit le cursus de composition de musique à l’image du CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) de Lyon où il a l’occasion d’affiner son langage orchestral et son approche de la musique à l’image. Il compose ensuite la musique originale de nombreux courts métrages (Hurricane Gangster, L’Ours noir, X ou Y) et passe aisément de la prise de vue réelle à l’animation (Kaal, Captain Fish, Le Rêve de Sam) en passant par la Publicité (Erics Bompard, Montfort) et jeu vidéo. Il travaille par ailleurs pour le théâtre (Alice au pays des merveilles, La reine des bisous) et sur de nombreux concerts. En 2018/2019, Erwann Chandon signe la musique de trois longs métrages consécutifs : Une Année Polaire de Samuel Collardey, La Dernière Vie de Simon de Léo Karmann et Quand On Crie au Loup de Marilou Berry.

Lola vers la mer

Réalisé par Laurent Micheli
Musique de Raf Keunen

Avant-Première (film en compétition), le Dimanche 10 novembre à 14h au cinéma le Gulf Stream

Date de sortie11 décembre 2019
Genre(s)Comédie, Dramatique
Nationalité(s)France, Belgique
Durée1h30
Scénario
  • Micheli Laurent
Image
  • Boonjing Olivier
Montage
  • Naas Julie
Production
  • Haguenauer Sébastien
  • Roland Benoit
Distribution
  • Les Films du Losange
Interprétation
  • Bollaers Mya
  • Magimel Benoit

Synopsis

Alors que Lola, jeune fille transgenre de 18 ans, apprend qu’elle va enfin pouvoir se faire opérer ; sa mère, qui devait la soutenir financièrement, décède. Afin de respecter ses dernières volontés, Lola et son père, qui ne se sont pas vus depuis deux ans et que tout oppose, sont obligés de se rendre jusqu’à la côte belge.

Laurent MICHELI (réalisateur)

Au théâtre, il travaille comme acteur en France et en Belgique, aussi bien dans des textes classiques que contemporains. L’envie de porter ses propres projets le pousse rapidement à passer à la mise en scène, notamment avec le collectif belge Madame Véro (Les Trublions, 2008 et Ouasmok, 2010). Il tourne ensuite son premier long métrage, Even Lovers Get the Blues, sorti en 2017, qui est sélectionné dans de nombreux festivals internationaux et reçoit de nombreuses récompenses, ainsi que deux nominations aux Magritte du cinéma en 2018. Lola vers la mer est son second long métrage en tant que réalisateur.

Raf KEUNEN (compositeur)

Après des études de philosophie, Raf Keunen se forme à la composition et à l’orchestration au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles et débute une carrière de compositeur de musique de film en 2004 en écrivant le score de deux courts-métrages, Carlo et The one thing to do, de Michael R. Roskam, avant de travailler avec lui sur le long-métrage, Bullhead, nommé dans la catégorie Meilleur film étranger aux Oscars 2012. En 2014, il signe la musique de Plan Bart, un long métrage réalisé par Roel Mondelaers ainsi que le score de Le temps de l’aventure de Jérôme Bonnel. Il collabore également avec Raphaël Crombez sur son court métrage Perdition Country, prix du Public lors du Festival de Ghent 2014. Il compose ensuite la bande originale de Tête baissée de Kamen Kalev sorti en 2015. En 2017, il retrouve le réalisateur Michaël R. Roskam et signe la musique de son dernier long métrage, Le Fidèle. 2018 est une année très chargée pour lui avec Springwell de Christian Volckman avec Olga Kurylenko, The Spy de Jens Jonsson ou encore la série Jeux d’Influence de Jean-Xavier de Lestrade, prix de la meilleure mini-série au festival de La Rochelle en 2018.

Les éblouis

Réalisé par Sarah Suco
Musique de Laurent Perez Del Mar

Avant-Première (film en compétition), le Lundi 11 novembre à 16h30, en présence de Sarah Suco, Jean-Pierre Darroussin et Laurent Perez del Mar, au cinéma le Gulf Stream

Date de sortie20 novembre 2019
Genre(s)Dramatique
Nationalité(s)France
Durée1h39
Scénario
  • Suco Sarah
  • Silhol Nicolas
Image
  • Angelo Yves
Montage
  • Schwartz Catherine
Production
  • Besnehard Dominique
  • Feller Michel
  • (Mon Voisin Productions)
  • Brillion Frédéric
  • (Epithète Films)
Distribution
  • Pyramide Distribution
  • Caravaca Eric
  • Brunnquell Céleste
Interprétation
  • Darroussin Jean-Pierre
  • Cottin Camille

Synopsis

Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté religieuse basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. La jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies et ses propres tourments. Peu à peu, l’embrigadement devient sectaire.

Sarah SUCO (réalisatrice)

Après plusieurs apparitions dans des courts métrages et des séries télé, elle tourne en 2013, Discount de Louis-Julien Petit, dans lequel elle interprète le personnage d’Emma aux côtés de Corinne Masiero. La jeune comédienne enchaîne ensuite les tournages, passant du thriller L’Enquête avec Gilles Lellouche, à la comédie Demi-soeur de et avec Josiane Balasko. Elle côtoie également Cécile de France dans le drame La Belle saison de Catherine Corsini. Elle est révélée au grand public en 2016 grâce au rôle de Sophie, dans Joséphine s’arrondit. L’année suivante, l’actrice se glisse dans la peau de la fille d’Agnès Jaoui dans Aurore de Blandine Lenoir. Sa performance de Sarah tape dans l’oeil de Jaoui qui lui offre le rôle de Samantha dans son film, Place publique, où elle donne la réplique à Jean-Pierre Bacri. Après Discount, Louis-Julien Petit fait à nouveau appel à elle dans Carole Matthieu, drame porté par Isabelle Adjani. Le réalisateur retrouve Sarah une 3ème fois en 2018 pour Les Invisibles, comédie sur des femmes SDF. Elle est aussi à l’affiche de Comme des garçons, incarnant une joueuse de football. L’actrice passe ensuite derrière la caméra en mettant en scène son premier court-métrage, Nos enfants, puis son 1er long métrage Les Éblouis dont elle co-signe aussi le scénario.

Laurent PEREZ DEL MAR (compositeur)

Il écrit ses premières partitions pour des courts- métrages, des publicités et des émissions de TV puis des longs métrages pour le cinéma. Sa partition pour Zarafa de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie marque un tournant dans sa carrière. II écrit ensuite, entre autres, la musique de Loulou, l’incroyable secret de Eric Omond et Grégoire Solotareff, qui remporte le César 2014 du meilleur long métrage d’animation. Jamel Debbouze fait ensuite appel à lui pour écrire la musique de Pourquoi J’ai (pas) Mangé Mon Père, puis ce sera Antigang, de Benjamin Rocher, Carole Matthieu de Louis-Julien Petit, Maintenant ou jamais de Serge Frydman... En 2016, le long-métrage d’animation La tortue rouge, de Michael Dudok De Wit, remporte le prix spécial Un certain regard au Festival de Cannes et l’Ibis d’Or de la Meilleure Musique de film au Festival de La Baule ; Il est par la suite nommé aux César et aux Oscars 2017. La même année il réalise la musique de Carole Matthieu, de Louis-Julien Petit. En 2017, il compose les bandes originales des films Mon garçon, de Christian Carion, Tout là-haut, de Serge Hazanavicius et I Kill Giants, de Anders Walter produit par Chris Colombus. En 2018, il collabore à nouveau avec Louis-Julien Petit pour Les Invisibles, puis avec Sophie Marceau pour Mme Mills, une voisine si parfaite et en 2019 avec Rémi Bezançon pour Le Mystère Henri Pic, sur Selfie un film choral et avec Sarah Suco pour Les Éblouis.

Fermer le menu