Edition 2019 - Festival du Cinéma & Musique de Film de La Baule

La factory

Cette année une résidence d’artistes nommée « La Factory » sera créée. Le Festival, soucieux de faire émerger de nouveaux talents, accueillera six jeunes apprentis compositeurs, étudiants en musique de films, issus des CNSM (Conservatoire National Supérieur de Musique) de Paris et de Lyon, ainsi que du Conservatoire Paul Dukas (Paris 12e).

Encadré par le compositeur confirmé Emmanuel d’Orlando (Populaire, House of time, Si j’étais un homme…), ces six jeunes compositeurs auront quatre jours pour composer, sur place, une oeuvre originale destinée à un court métrage d’animation de l’École des Gobelins (une des plus prestigieuses écoles d’animation du monde).

Un Ibis d’Or de la Révélation Jeune Talent, récompensera la meilleure musique réalisée et sera décerné, lors de la Cérémonie de remise des prix, au meilleur d’entre eux.

Le professeur

Emmanuel d’Orlando est pianiste, compositeur, arrangeur, orchestrateur.

Il collabore avec de nombreux réalisateurs (trices) comme Gilles marchand, Valérie Lemercier, Benoit Mariage, Christophe Honoré, Florent Emilio Siri, Audrey Dana… Ou encore Régis Roinsard dont la B.O pour le film Populaire sera nommée aux César en 2013.

On lui doit aussi les arrangements de la Ritournelle de Sebastien Tellier.

En 2011 il reçoit la bourse Beaumarchais pour son opéra Le Monstre sur une pièce de théâtre éponyme d’Agota Kristof.

Depuis 2018, il a l’honneur d’enseigner la composition à l’image au conservatoire Paul Dukas de Paris et dirigera la 1ère Factory du Festival de La Baule.

Théodore Vibert (CNSM de Paris)

Théodore est Violoncelliste et compositeur. Passionné de musique et de cinéma, il profite dès son plus jeune âge de l’expérience de son père réalisateur, qui lui ouvre une première porte dans le milieu de la musique de film. Il travaille par la suite sur plusieurs projets et remporte le 2ème prix du concours international de composition de musique de film de Montréal en 2019. Après avoir suivit l’enseignement de Gréco Casadesus et Emmanuel D’orlando, Théodore rentre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris pour y suivre l’enseignement de Marie-Jeanne Séréro.

Benjamin Guigue Rodet (CNSM de Lyon)

Depuis toujours fasciné par le cinéma et la musique de film, il se dirige vers la composition à l’image. Dans cette perspective, il signe de nombreuses bandes-son originales pour des écoles de cinéma et d’animation comme l’Ecole Louis Lumière, la Ciné-Fabrique, ou encore la Poudrière.

Habitué des concours, il est finaliste du concours international Soundtrack Cologne en 2014. Il obtient le 3ème prix au concours international de musique de film de Montréal en 2018. Et c’est en 2019 qu’il remporte le 1er prix pour sa composition sur la bande d’annonce du festival de cinéma d’Aubagne.

Louis Chenu (CNSM de Lyon)

Animé depuis son enfance par le cinéma et par la musique, c’est à Annecy dans sa ville natale qu’il commence ses études de musique à l’image au conservatoire. En parallèle, il poursuit ses études de saxophone jazz, de guitare et interprète ses chansons au sein d’un groupe de rock. Il obtient le DEM (Diplôme d’Étude Musicale) de musique à l’image pour lequel il reçoit un prix SACEM. En 2015, Louis intègre la classe de composition pour l’image du CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) de Lyon.

Basile Renard (Conservatoire Paul Dukas, Paris)

Jeune compositeur et tubiste, il étudie la musique à l’image au conservatoire Paul Dukas à Paris. Il enseigne aussi la musique assistée par ordinateur. Très éclectique, il apprécie travailler sur des projets tout aussi variés qu’originaux, étant tout autant passionné par les sons de l’orchestre que les sons des synthétiseurs, le jazz et les musiques actuelles.

Dahye Kim (Conservatoire Paul Dukas, Paris)

Jeune compositrice et pianiste, elle étudie la musique à l’image au conservatoire Paul Dukas à Paris. Elle enseigne aussi le piano et l’écriture. Auparavant en Corée du sud, elle a composé la bande originale de plusieurs long-métrages sortis en salle. En termes de goûts musicaux, elle se passionne sinon pour l’orchestre, la musique classique et est très ouverte à tous les genres de musique.

Thomas Pironneau (Conservatoire Paul Dukas, Paris)

Thomas Pironneau est un pianiste et compositeur d’origine parisienne inspiré aussi bien par le jazz et le classique que les musiques ethniques. Après avoir étudié le piano classique pendant plus de 15 ans au conservatoire, il débute sa carrière en animant des soirées en tant que pianiste de jazz, en parallèle de ses études de composition au conservatoire Paul Dukas.

Fermer le menu