Animations

CINÉMA MON AMOUR

NOS ANNÉES “STUDIO”

Pour célébrer le Cinéma quoi de mieux que d’exposer non pas un mais trois photographes de Cinéma ?

Exposition Studio

En effet pour cette 8e édition du Festival de Cinéma et de Musique de Film de La Baule nous célébrons les Années Studio Magazine, LE magazine cinéma des années 1990/2000 créé par Jean-Pierre Lavoignat et Marc Esposito à la fin des années 1980.
Les photographes Luc Roux, Christophe d’Yvoire et Thierry Valletoux eurent le plaisir pendant ces années de témoigner des plus beaux tournages, aux côtés des star qui nous font rêver et des films qui nous aident parfois à mieux vivre.
Ainsi la beauté fascinante d’Isabelle Adjani recevant les conseils de Patrice Chéreau sur le tournage de La Reine Margot, la puissance et la liberté de Gérard Depardieu chevauchant sa moto et l’intensité du regard de Catherine Deneuve photographiés par Luc Roux, sont de purs moments de Cinéma.
Quant à Thierry Valletoux, il était là, aux côtés du tandem Jaoui/Bacri sur le tournage de Le Goût des Autres. Après la disparition de l’acteur, cette image de leur complicité nous touche plus que jamais, tout comme celle de Gaspard Ulliel récemment disparu. Et les jeunes premiers de cette époque : Marion Cotillard ou Benoît Magimel sont les grands acteurs d’aujourd’hui… sans compter l’humour de Benoît Poelvoorde au cimetière pour chiens d’Asnières !
Enfin Christophe d’Yvoire eut la grande chance de suivre Johnny Depp sur plusieurs tournages, entre son premier film The Brave en tant que réalisateur mais aussi avec Emir Kusturica sur le plateau du merveilleux Arizona Dream, en compagnie de Faye Dunaway qu’il avait déjà photographiée avec Mickey Rourke sur le tournage du magnifique et désespéré Barfly. Des rencontres inoubliables : la valse surréaliste de Stallone et Schwarzenegger à Cannes et la grâce de Juliette Binoche à New York…
Tous ces portraits, tous ces moments de Cinéma que nous avons partagés avec l’équipe de Studio, pendant toutes ces années nous procurent un doux sentiment de familiarité tant avec les photographes qu’avec ces artistes, et nous donnent aussi envie de filer dans les salles obscures rêver et vibrer encore et toujours.


© La galerie de l’Instant

Du 18 juin 3 juillet 2022 (Du mardi au dimanche) de 14 h 30 - 19 h
Centre culturel Chapelle Sainte-Anne
Infos : 02 40 24 34 34
En partenariat avec la Galerie de L’Instant – Paris
Entrée libre

SCOLAIRE AU cinéma
INITIATION À LA MUSIQUE À L’IMAGE

Vendredi 01 juillet à 10h – Atlantia

Le sommet des dieux, un film d’animation expliqué en musique et en images par son compositeur Amine Bouhafa.

Le Festival de Cinéma et de Musique de Film de La Baule propose, cette année, une rencontre avec le compositeur de musique de film : Amine Bouhafa (César 2015 de la meilleure musique originale pour Timbuktu).
Lors de cette rencontre animée par Emmanuel d’Orlando, le Festival proposera aux élèves des classes de primaire de La Baule, une véritable« master class » adaptée aux plus jeunes (à partir de 7 ans) autour du récent film d’animation Le Sommet des Dieux (César 2022 du meilleur film d’animation).
Le sommet des Dieux (inspiré du manga de Jiro Taniguchi) est un grand film d’animation réalisé par Patrick Imbert qui a fait ses classes dans l’animation depuis le Corto Maltese de Pascal Morelli en 2002 jusqu’à Ernest et Célestine ou Le Grand Méchant Renard en 2017. Avec un visuel et une musique sublime, qui nous transporte, c’est également un film qui véhicule des valeurs positives et humanistes.
Pour refléter la beauté de la haute montagne, Amine Bouhafa propose ici une musique dans un style épuré pour orchestre, voix solo et un peu d’électronique. Il signe un superbe travail sur les couleurs instrumentales (violoncelles, flûtes, guitares acoustiques, voix, cuivres, synthés subtils…), tendues ou flottantes, et de sonorités réverbérantes. Un très beau score des plus poétique.
Lors de cette rencontre, des extraits du film seront diffusés et la musique, ainsi que le choix et la fonction des instruments, commentés et expliqués. Il ne s’agira pas de simplement de diffuser des extraits mais bien d’en montrer la construction musicale de manière pédagogique et amusante pour capter l’attention du jeune public. Ces explications et démonstrations seront entrecoupées de véritables échanges avec les élèves.
Autour de la découverte du travail de création du compositeur Amine Bouhafa, c’est une véritable approche et initiation à la musique à l’image qui sera proposée aux
900 élèves des écoles primaires présents pour l’occasion.